Cryolipolyse

D’où vient la cellulite ?

La cellulite est une accumulation de graisse sous-cutanée.

L’origine est principalement hormonale (oestrogène = hormones féminines), ce qui explique que les femmes sont les principales victimes de la cellulite. L’accumulation de ces graisses se produit principalement au niveau des cuisses, des hanches et des fesses.

Au-delà de l’aspect qui peut apparaître disgracieux, la cellulite entraîne une mauvaise élimination des toxines et un mauvais drainage de l’eau avec pour conséquence l’effet peau d’orange.

La cellulite concerne la plupart des femmes, avec ou sans surcharge pondérale.
Certaines périodes dans la vie d’une femme sont propices à l’apparition de cellulite : la puberté, la grossesse et la ménopause.

Quels traitements contre la cellulite ?

De nombreuses solutions plus ou moins douces et plus ou moins efficaces existent pour traiter les problèmes de cellulite et vont dépendre de la nature de la cellulite : adipeuse (surplus de graisse), infiltrée (rétention d’eau) ou fibreuse.
De nombreuses possibilités existent :

Sans intervention chirurgicale

  • L’ultrasonothérapie : la puissance des ultrasons détruit les graisses. Un drainage important doit être effectué pour éliminer les toxines générées.
  • Le drainage lymphatique qui consiste en un massage est généralement réalisé par un kinésithérapeute.
  • La mésothérapie consiste à injecter des principes actifs dans la zone à traiter. L’acte est effectué par les médecins.

Méthode chirurgicale

Lorsque les autres solutions ont échoué et que la cellulite est importante, la liposuccion est une solution durable et efficace. La graisse est retirée par aspiration sous anesthésie (locale ou générale) mais ne nécessite pas d’hospitalisation prolongée.

Comparaison des traitements ?

TYPELIPOSUCIONINJECTION + LIPOSUCION LASER LIPOLYSELIPODISSOLUTIONCRYOLIPOLYSE
Fonctionnement Canule pour aspirer la graisse Injection liquide puis canule pour aspiration de la graisse Sonde pour
Dissoudre la graisse
Injection de produit hypo osmolaire Utilisation du froid pour une autodestruction de l’adipocyte
Cicatrice 3-5 mm 3-5 mm 1-2 mm Trou d’épingle AUCUNE (NON INVASIF)
Anesthésie Anesthésie générale Anesthésie générale Anesthésie générale
Anesthésie locale
Anesthésie locale AUCUNE
Douleur Douleurs sévères Douleurs sévères Douloureux Douleurs faibles AUCUNE
Saignement Important Important Modéré AUCUN AUCUN
Congestion post-intervention Importante Important Modérée Légère AUCUNE
Convalescence 2-3 semaines 2-3 semaines 1-2 semaines 1 semaine AUCUNE
Gaine de contention 1-3 mois 1-3 semaines 1-3 semaines AUCUN AUCUN
Risques Effet tôle ondulée Effet tôle ondulée Risques de brûlures Zone de traitement imprécise AUCUN
Avantages Destruction importante de graisse Destruction importante de graisse Relissage de la surface de la peau Moins onéreux Confortable, non invasif, sans risques
Inconvénients Acte chirurgical réservé aux médecins Acte chirurgical réservé aux médecins.
Onéreux
L’effet d’un traitement est Limité, séance à 2-3 mois pour de meilleurs résultats La zone de traitement est imprécise et les risques importants Convient pour les zones localisées

Traitement par la cryolipoliyse

Du froid est appliqué localement à l’aide d’un transducteur pour détruire les adipocytes sans léser les tissus environnants. On peut ainsi réduire l’épaisseur de la couche adipeuse et atténuer la cellulite ou aspect peau d’orange. La durée de la séance dépend de l’épaisseur de la zone à traiter : entre 45 et 60 minutes.

Comment fonctionne la cryolipolyse ?

Le principe de la cryolipolyse repose sur le fait que les cellules graisseuses sous-cutanées sont plus particulièrement sensibles au froid que les autres cellules. Ainsi, au niveau des fesses, des cuisses, des hanches ou du ventre, là où la cellulite tend à s’accumuler, les cellules graisseuses ou adipocytes sont les plus vulnérables au froid.
D’où l’idée d’appliquer localement du froid pour détruire sélectivement les cellules graisseuses, sans endommager les tissus environnants, comme les vaisseaux sanguins, les nerfs, les muscles, les cellules cutanées ou épithéliales.

A qui est destiné le traitement ?

Pour toutes les personnes âgées de 18-70 ans, qui malgré le sport et les régimes, ont des bourrelets de graisse indésirables et qui voudraient s’en défaire.
Ce traitement n’est pas destiné aux personnes obèses.

Nombre de séances par zone ?

Le résultat n’est pas visible immédiatement, puisqu’environ 40% de la réduction graisseuse ne sera constatée qu’après une quinzaine de jours. C’est pourquoi les séances sont espacées de plusieurs semaines afin de juger objectivement du résultat de la séance précédente et de décider si une nouvelle intervention est opportune ou non. Au final, on peut s’attendre, selon l’épaisseur de la zone à traiter, à une perte finale de 5 à 15 mm, soit 25 à 40% de tissu graisseux en moins au niveau de la zone traitée.
Quant au nombre de séances qu’il sera nécessaire d’effectuer, il est également fonction de l’épaisseur initiale de la couche graisseuse, mais aussi de la zone à traiter (ventre, hanches, cuisses) : comptez entre 1 et 3 séances.
L’intervalle entre les séances est d’au minimum 6 semaines.

Avant - Après

Avant
4 mois après




Contre-indications

Les contre-indications à la cryolipolyse sont peu nombreuses. Ce sont essentiellement les maladies et affections dont le froid est un facteur aggravant : cryoglobulinémie, syndrome de Raynaud, urticaire au froid, etc.

* Champs obligatoires